Pierres à cupules, gravures et néolithique de nos montagnes

Retrouvez-nous aux conférences IFRAO 2018 intervention le 1 septembre.

Retour au sommaire

L'art schématique et symbolique paléolithique

Le magdalénien a marqué l'art préhistorique par des dessins et des fresques assez réaliste.

L'azilien et toute la période du tardiglaciaire semblent marqués par un art qui commence à se symboliser et à se schématiser, c'est une des étapes vers un art moins figuratif. Il est un des témoins de évolution de la pensée humaine. Dans ces périodes anciennes le corps humain simplifié n'est pas encore vraiment schématisé, quelques dessins et statuettes, à la fois réalistes et un peu stylisés, les marqueurs sexuels y sont souvent mis en évidence de façon très explicite.

  • L'art des commencements, UNESCO.
  • Les galets gravés et peints de l'abri de Rochedane (Doubs) et le problème de l'art azilien.
  • Les galets peints de la Grotte de Chaves
  • Les figurations humaines sculptées et gravées du Mas d'Azil (Ariège).
  • L’art mobilier du Paléolithique supérieur en Europe occidentale et méridionale.
  • Aspects cosmopolites et locaux dans l’art de l’Épigravettien en Italie.
  • Les galets coloriés du Mas-d’Azil : Les symboles. Croix équilatérale et cercle pointé.
  • Art et comportements symboliques au Paléolithique : quelques points de vue actuels.
  • PRÉHISTORIQUE ART.
  • SEXUAL IMAGES IN PREHISTORIC AND TRIBAL ART.


  • datation

    Représentations humaines paléolithique.

    datation

    Détail du « sorcier » de la grotte Palomera comparé avec l’anthropomorphe peint de Faia 3 et avec un anthropomorphe d’art Levantin.
    Un des constatations des chercheurs est que l'animal est majoritairement dessiné de profil, alors que l'homme qui au début est représenté aussi un peu de profil, évoluera vers une représentation principalement de face à la fin du paléolithique. Les représentations non figuratives ont toujours existées et sont même majoritaires dans l'art paléolithique. Mais elles ont été beaucoup moins bien été étudiées du fait de la difficulté d'interprétation de leur sens. Certains de ces signes ne sont que décoratifs, mais d'autres ont probablement déjà un sens, ce sont des idéogrammes. Ce sont des idées, des symboles, des sentiments, ... De l'iconographie d'un art rupestre à son interprétation anthropologique

    Retour au sommaire

    L'art schématique et symbolique pendant le mésolithique

    L'art de cette période est régressif et semble simpliste et en même temps complexe, le sens est plus difficile à comprendre. C'est un art difficile à dater et à caractériser.
    Au Sud de l'Essonne un grand nombre de gravures formées de quadrillages semblant représenter des parois de cabanes sont caractéristiques de cette période.
    Les dessins de représentations humaines au mésolithique se schématisent fortement pour initier des représentations anthropomorphes. Les gravures sont faites de trais fins multiples, on commence à voir les débuts des anthropomorphes en croix notamment le dessin anthropomorphe avec tête ronde et doigts écartés (façon dessin d'enfant), que l'on retrouve dans de nombreuses régions en petit nombre souvent à l'unité.
    Il est possible que les premier dessins anthropomorphes en croix simples à traits fins avec parfois de petites cupules, soient initiés dès la fin de cette période, avec des croix groupées.
    Les anthropomorphes de cette période ne sont pas sexués, malgré tout certains chercheurs qui les ont étudiés pensent que les hommes sont filiforme et les femmes recouverte d'une sorte de vêtement qui leur donne un aspect fantomatique. Sur certains la tête est représentée par une cupule.

  • Les figures anthropomorphes de l'art rupestre de l'Ile-de-France, J. L. Baudet.
  • Essai de synthèse à propos de l'art schématique mésolithique dans les massifs gréseux du Bassin parisien
  • Une anthropologie des manifestations esthétiques du mésolithique en Europe.

  • meso

    Retour au sommaire

    L'art schématique et symbolique pendant le néolithique

    Cette période est marquée par un symbolisme très fort, avec l'apparition de plusieurs styles d'art, dépendant : des époques, des régions et des cultures. Il semble exister plusieurs écoles de pensées artistiques, avec des zones bien marquées.

    Parmi les plus identifiables :
    - Il y a l'art cruciforme qui couvre une zone assez large couvrant le Centre Est de la France et des parties de la Suisse et l'Italie, avec différentes variantes. Cet art est resté longtemps méconnu et mal étudié, du fait que la croix semblait en faire un art chrétien que l'on datait du début des périodes historiques.

  • Les anthropomorphes cruciformes.

  • - Un autre courant artistique est représenté par certains dessins du Val Camonica avec des orants anthropomorphes moins rigides. Il est réparti sur des zones parfois communes avec l'art précédent sans que l'on sache bien les différencier et dater.

  • Les différents styles d'anthropomorphes.

  • - Il semble qu'un courant artistique particulier soit identifiable aussi dans le Sud de la Provence aux Pyrénées avec des signes bien identifiables.
    - Le plus connu des courants artistiques du Sud Est est celui du mont Bego avec ses corniformes si particulier.
    - On peut aussi évoquer le style circulaire des anneaux de cupules, qui couvre la côte Atlantique de l'Espagne aux Iles britanniques.

    Ces différents styles artistiques et d'autres à identifier, (cette liste n'est pas exhaustive), sont des marqueurs de cultures, au même titre que les poteries, les outils, les habitats, ... et sont le reflet de mode de vie et de pensées. Ils sont aussi des marqueurs des territoires et des zones de vie.




    meso
    Gravures anthropomorphes cruciformes
    du néolithique
    meso
    Gravures anthropomorphes à orants
    du néolithique.

    Retour au sommaire

    meso
    Gravures en anneaux du néolithique
    Fell Sandstone à Old Bewick Northumberland
    (Royaume-Uni).

    meso
    Dessin des gravures en labyrinthe
    du néolithique Espagne.


    L'art circulaire atlantique

    Ces motifs nombreux, sont principalement concentrés sur la côte Atlantique : Portugal, Espagne, Fance, Irlande et Iles britanniques, il en existe plusieurs variantes : spiralés, labyrinthiques, concentriques, avec queue, ou encore avec des anneaux de cupules, ... On en trouve aussi quelques exemplaires en Suisse, en Savoie et probablement ailleurs mais beaucoup moins fréquemments par exemple en Afrique du Nord. Les différents types étant plus ou moins spécifiques par régions ou périodes, une étude de répartitions par type permettrait probablement de mieux comprendre les zones d'influences. Probable signe solaire, proche des colliers spirales de l'Âge du bronze, que l'on trouve dans les tombes et sur les stèles. Ils restent énigmatiques et on ne comprend pas encore vraiment le sens de leur usage. Ils sont souvent associés aux cupules qui forment leur centre, mais sont-elles réalisées en même temps ou bien avant ? La version labyrinthe est proche du symbole du labyrinthe de Cnossos (-1700 AC). Certains on un motif de départ cruciforme et le sens initial dans d'autres cas peut être antropomorphe. Des labyrinthe on continué à être représenté dans certaines des premieres église avec une croix au centre, ce qui peut indiquer que le sens était encore en parti connu.



  • Page dédiée aux labyrinthes.
  • Retour au sommaire

    La rosa camuna et autres motifs en croix

    Ce signe gravé, est un signe solaire dans la ligné de nombreux signes similaires de la fin du néolithique à l'Âge du bronze : le svastika, la croix basque, la croix solaire, la croix celtique, ... Ces signes ont souvent été repris aux époques historiques. La rosa camuna est formée de 2 croix tracées par des cupules de 3 à 5 points, et habillé d'une forme en hélice courbée. C'est un signe solaire lié aux saisons et au mouvement annuel du temps.

  • Il Mistero della Rosa Camuna: simboli
  • Le symbolisme de la roue
  • les symboles
  • Origine du svastika
  • Le svastika ancien, non-indo-européen, de l’Anatolie à l’Indus en passant par la Mésopotamie (2/3).
  • Rock Art in Macedonia
  • EL ORIGEN DE LA SWASTIKA
  • meso
    Rosa camuna

    meso
    Croix

    sole.jpg
    Soleil Italie.

    pendentif-swastika.jpg
    Pendentif – VIIe s. av JC. Bolsena, or et cuivre, Le Louvre.

    Adrar_des_Iforas.jpg
    Rosa camuna dans l'Adrar des Iforas au Mali.


    meso
    Rosa

    croix_suisse_rosace
    Croix, Val Verzasca (TI) Suisse.camuna

    ikley_yorkshire
    Rosa Camuna d'Ikley Yorkshire.

    meso
    Croix.

    etoile.jpg
    Le incisioni rupestri di Pramollo Italie.
    croix_mortillet4
    Monnaie gauloise France.
    croix_piece_grec510
    Monnaie Grec, Siracuse 510 av JC.

    Retour au sommaire

    Les cartes et plans

    Des exemples de cartes, plans et parcellaire de champs et de villages existent de la fin du néolithique à l'age du fer.
    En Australie dans les déserts des gravures, remontant à plusieurs millénaires, composées de ronds et de rigoles gravées représentent des cartes des sources et les chemins pour les trouver. Ce concepte commence à se former dès ces époques reculées.

  • La carte de Bedolina
  • The map of Bedolina, Valcamonica Rock Art
  • Engraved Stone May Have Been a néolithic
  • Les gravures rupestres à parcellaire
  • ISTITUTO. ARCHEOLOGICO. VALTELLINESE article pages 54 à 86
  • Le raffigurazioni topografiche, colture e culture ... - Rupestre.net



  • Bedolina_roccia_1_foto_rilievo.jpg
    La carte de Bedolina rocher 1
    


    Création 2016, mis à jour le 09/07/2018